Chissey-lès-Mâcon : À la recherche du grand gibier blessé, une action de préservation de la faune sauvage

À la recherche du grand gibier blessé, une action de préservation de la faune sauvage

Partagez cette publication

Chasseurs en France » News » Chissey-lès-Mâcon : À la recherche du grand gibier blessé, une action de préservation de la faune sauvage

Chissey-lès-Mâcon : Actions pour la préservation du grand gibier blessé

Dans la commune de Chissey-lès-Mâcon, une initiative de préservation de la faune sauvage est en cours. En effet, la délégation de Saône-et-Loire de l’Union nationale pour l’utilisation du chien de rouge de Saône-et-Loire s’engage dans la recherche du grand gibier blessé lors des différentes pratiques de chasse.

La mission de cette délégation est vitale pour la préservation de la faune sauvage locale, et elle incite tous les chasseurs à participer à cet effort commun. Malgré les formations dispensées par les fédérations départementales des chasseurs et les associations départementales de chasseurs de grand gibier, il existe encore des accidents où les animaux sont blessés. Qu’elle que soit la qualité des armes, la performance des tireurs ou les modalités de chasse, la possibilité de blesser un cerf, un chevreuil ou un sanglier reste présente.

L’Union nationale pour l’utilisation du chien de rouge de Saône-et-Loire (UNUCR 71) met tout en oeuvre pour rechercher les animaux blessés. Son délégué départemental, Daniel Didier, insiste sur la philosophie de cette association et rappelle les directives nationales pour que tous les chasseurs en soient bien conscients. En effet, il est primordial de ne pas laisser un animal blessé sans procéder à sa recherche et à son secours. L’action de l’UNUCR 71 vise à limiter les souffrances de ces animaux et à contribuer à leur préservation.

L’importance de la recherche du grand gibier blessé

La recherche du grand gibier blessé revêt une importance capitale pour la préservation de la faune sauvage. En effet, lorsqu’un animal est blessé, il peut parcourir de longues distances avant de succomber à ses blessures. Cette période d’agonie prolongée peut causer des souffrances inutiles, mais également compromettre la survie de l’animal et son rôle dans l’écosystème.

C’est pourquoi l’engagement des chasseurs dans cette démarche est essentiel. Ils doivent être sensibilisés à l’importance de rechercher et de secourir les animaux blessés après une action de chasse. La formation dispensée par les fédérations départementales des chasseurs et les associations de chasseurs de grand gibier joue un rôle clé dans cette sensibilisation.

Les actions de l’Union nationale pour l’utilisation du chien de rouge

L’Union nationale pour l’utilisation du chien de rouge de Saône-et-Loire (UNUCR 71) est pleinement engagée dans la recherche du grand gibier blessé. Son délégué départemental, Daniel Didier, nous rappelle que cette association met en place des moyens humains et matériels afin d’intervenir rapidement après une action de chasse. Les équipes de chasseurs avec leurs chiens de rouge se mobilisent pour retrouver les animaux blessés et leur apporter les soins nécessaires.

Il est important de souligner que l’action de l’UNUCR 71 ne vise pas à remplacer les chasseurs dans leur devoir de rechercher les animaux blessés, mais plutôt à les soutenir dans cette mission. Les chasseurs restent les acteurs principaux de la préservation de la faune sauvage et sont invités à collaborer étroitement avec l’association.

Une collaboration essentielle pour la préservation de la faune sauvage

La collaboration entre les chasseurs et l’Union nationale pour l’utilisation du chien de rouge de Saône-et-Loire est essentielle pour la préservation de la faune sauvage. Ensemble, ils œuvrent à limiter les souffrances des animaux blessés et à préserver l’équilibre de l’écosystème. En unissant leurs forces, les chasseurs et l’association peuvent accomplir de grandes actions en faveur de la biodiversité locale.

Il est donc primordial que chaque chasseur se sente concerné par cette mission de recherche du grand gibier blessé. En respectant les directives et en collaborant avec l’UNUCR 71, ils contribuent activement à la préservation de la faune sauvage de Chissey-lès-Mâcon et de ses alentours.

En conclusion, la recherche du grand gibier blessé est une action de préservation de la faune sauvage essentielle. L’engagement des chasseurs, en collaboration avec l’Union nationale pour l’utilisation du chien de rouge de Saône-et-Loire, est indispensable pour limiter les souffrances des animaux blessés et préserver l’équilibre de l’écosystème. Il est primordial que tous les chasseurs se sentent concernés par cette mission et apportent leur contribution à la préservation de la biodiversité locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Table des matières

A lire également

évadez-vous et venez nous rencontrer ailleurs… !

ChasseurPassion

Si vous utilisez ChasseurPassion.com vous acceptez les conditions générales d’utilisations

© Copyright 2021 – 2023 ChasseurPassion – All Rights Reserved